LIBERTE:

dissolution excentrique de la quiétude

avec tension drammatique

 

 

 

 

2016 -Triptyque de pastels à l'huile et encre de chine sur  papier - 100x100cm

 

 

 

 

Texte élaboré par le critique d’art Prof. Furio Donato do Nascimento:

 

"La pratique de l’observation et non de la simple vision est proposée par l’artiste, à travers cette

 

œuvre illusoirement bichrome. La fracture de l’apparente ascétisme du bipolarisme chromatique,

 

à travers la proposition manuelle du flashcode permet la sortie de la quiétude ordinaire, jusqu’à

 

reconduire graduellement le spectateur à travers des espaces inexplorés. La perception est alors

 

secouée par la multiplicité de nuances inattendues.

 

La pure composition abstraite, privée de représentations, dialogue avec la subjectivité plus

 

profonde de l’individu ; de la façon où chacun dispose l’étendu de la matière, c’est-à- dire où

 

chacun l’interprète et l’analyse en suivant uniquement le principe d’une nécessité intérieure, une

 

différente individualité se dessine.

 

Le repositionnement manuel du code, instrument habituel pour notre regard désormais digitalisé,

 

permet de le lier à une autre dimension. Le spectateur devient lui-même interprète du flashcode.

 

Toutefois ce que le spectateur découvre à travers l’opération de décodification, c’est

 

l’impossibilité de trouver un sens ou une direction univoque. Plutôt que de prendre le code

 

comme un symbole prédéfinit et standardisé (qui renvoie au monde digital, au web, à un lien, les

 

spectateurs se trouvent être capturés par le détail insignifiant, et même décisif pour l’ouverture de

 

l’espace de la liberté où la graduation et la différence reconquièrent leur forme originelle. Le

 

code devient un hiéroglyphe virtuel dont la lecture plutôt que de renvoyer à un message in

 

équivoque, ouvre la porte de l’insensé et du possible. La liberté émerge quand décline la dictature

 

du représenté, et celle-ci accoure triomphante pour combler l’espace vacant de l’absence

 

représentative.

 

L’œuvre a comme objectif celui de redonner corps et mouvement à ce que qui est le plus éteint,

 

en le soumettant au libre arbitre et à la sensibilité individuelle, laquelle se découvre en étant

 

naturellement portée pour recueillir dans les nuances vibrantes générées devant ses yeux un sens,

 

une adresse, un message à décrypter.

 

La découverte dramatique de l’absence d’un chemin ou d’un parcours ou d’un message pré-défini

 

oblige le spectateur à l’observation des éléments de l’œuvre, chacun irréductiblement différent

 

des autres. En se réveillant l’attention sensorielle désormais endormie et archivée de la

 

schizophrénie et sérosité habituelles, la non répétition du singulier et son observation reprennent

 

vie et puissance à travers la matière pulsante : on remarque alors que le blanc n’est pas absence

 

ou privation, mais présence palpable capable de générer vibrations, de faire vibrer l’âme humain

 

en ouvrant des espaces interminables et surhumains."

 

HUMAIN, TROP HUMAIN !

LIBERTE:

dissolution excentrique de la quiétude avec tension drammatique

détails

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

détails

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

détails

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

LA CHUTTE:

son lyrique de la diagonale dysharmonique

PROCESSUS D'INDIVIDUALISATION:

saturation chromatique concentrique

avec simultané sursaut symétrique

PROCESSUS D'INDIVIDUALISATION:

saturation chromatique concentrique avec simultané sursaut symétrique

LA CHUTTE:

son lyrique de la diagonale dysharmonique

 

 

 

 

2016 - pastels à l'huile et encre de chine sur papier japonais - 100x100cm

 

 

 

 

2016 - pastels à l'huile et encre de chine sur papier d'olive - 100x100cm

 

 

 

 

 

2016 - pastels à huile et encre de chine sur papier de banane - 100x100cm