Selfies Seychellien ou bien le mythe de la caverne

 

 

 

 

isola felicite 12 fèvrier heure 9:32

2015 – Triptyque de pastels à huile sur différents médias (280X180cm) transformé en jpg et visualisé sur ipad

 

 

 

 

 

isola praslin 10 fèvrier heure 15:09 

 

 

 

 

isola la digue 14 fèvrier heure 11:47 

 

 

 

 

isola la digue 14 fèvrier heure 11:47 

 

 

 

 

isola praslin 10 fèvrier heure 15:09 

 

 

 

 

isola felicite 12 fèvrier heure 9:32

Texte écrit par le critique d’art et professeur Furio Donato do Nascimento :

 

"Dans la société digitale de la consommation des images, notre sensibilité esthétique est en train de paradoxalement s’inverser jusqu’à arriver au paroxysme de celui qui observe ennuyé les pathétiques photos où y figurent les portraits des fils ou petits fils, que sort de son sac une vieille dame dérangeante rencontrée dans la file de la Poste ou dans la salle d’attente du dentiste.

Cette diarrhée visuelle, qui avale, digère ce qui se voit sans ne concéder aucun repos, nous éloigne de la matière et de la dimension tactile. Donc l’artiste en exacerbant ce manque de pratique effectue sa révolution : il ne représente pas l’œuvre mais sa reproduction. En effet, il peint à travers l’usage des pastels à huile de la manière la plus sauvage et immédiate possible, en dessinant directement avec les doigts sur différents types qui au contact de la couleur réagit physiquement : il se dilate, se contracte, et même se dégrade. Juste après, les dessins viennent photographiés et réduits à des images jpeg parcourables directement sur ipad.

Ainsi, l’utilisateur contemporain étouffé par l’observation du réel par la médiation d’un écran, qui le rassure parce que il lui permet une vision superficielle, comme la protagoniste de cet oeuvres qui pourra sublimer la réalité à travers son simulacre, comme dans le mythe de la caverne de Platon, d’un point de vue sociologique. Le sujet de l’œuvre, en parcourant sa propre affirmation ontologique, prend la pause pour ces photos de vacance avec cette méprisante altérité : presque réalisée dans une profanation inconsciente de la beauté monumentale montre un érotique sadisme finalisé pour affirmer la propre existence."